Friday, October 05, 2007

5 Octobre 2007

Ensevelie sous des pages blanches de points qui volettent, Ciao Bella cristallise son chagrin en gouttes de nuit.
Ne pas écrire sous l’émotion, on s'y brûle.


P.

1 comment:

elgJyn said...

belle dernière phrase.