Sunday, August 19, 2007

19 Août 2007

La fin du monde au bout d'une plage qu'un déluge torrentiel carresse pour notre arrivée.
"Les mollets sèchent plus vite que le reste", jean retroussé et casquette vissée, une douce euphorie me ferait rester là debout sur ces galets glissants et brillants de pleurs longtemps, comme le phare enlacé à vie par un vent brutal et insatiable.

No comments: